11.2.13

Bêtise ou menage ?

Question de Marianne, maman de Margot : 

Margot a 3 ans et une semaine. Elle a fait une énorme bêtise hier. 
Elle a versé du Liniment (crème pour enfant à base d’huile d’olive) sur ses jouets (dont un nouveau qu’elle vient de recevoir pour son anniversaire) et sur son bureau. 
Elle a fait cela en douce.
J’étais très furieuse. 
Pour la punir, je lui ai dit qu’elle n’irait pas le soir même dormir chez sa tante comme cela était prévu. Elle a versé beaucoup de larmes. Puis, nous nous sommes rendus à son cours de violon durant lequel elle a bien joué. J’ai senti qu’après le cours elle avait toujours très envie d’aller chez sa tante. Donc, pour le bon cours de violon qu’elle a fait, je l’ai laissé aller chez sa tante. 

1. Comment aurais-je réagir en voyant sa grosse bêtise ? J’ai crié, je lui ai dit de rester dans sa chambre. 
2. Après l’accalmie, dois-je lui reparler de la bêtise ? 
3. Enfin, aurais-je dû la laisser aller chez sa tante ? 

Bonjour Marianne, Merci de ton message. C’est difficile de faire la part des choses quand nous voyons que nos enfants font des « actions insensées ». Je dirais plutôt que Margot vient de faire une « énorme découverte »
Si nous essayons de se mettre à sa place, elle a vu le flacon de crème à sa portée, elle s’est peut-être souvenu des paroles de sa maman « Viens chérie, je vais mettre de la crème, ça fait du bien ».

Margot a probablement reçu quelques consignes au moment de recevoir tous ces jouets si précieux et si attendus. « Il faut prendre soin de tes jouets chérie, regarde, ils sont beaux ! Tu t’amuseras beaucoup avec ! » Margot apprend donc, comment prendre soin de ses objets.
Quand maman fait la poussière elle regarde, elle veut faire comme maman. A la maison on utilise parfois des produits d’entretien et en plus ça sent bon !

Pour répondre à ta première question, comment tu aurais dû réagir face à tel « désastre » ?

Respirer, se calmer, analyser l’acte… se mettre à la place de l’enfant pour constater qu’elle ne fait pas ce qu’elle fait pour embêter ses parents. Elle imite, elle vérifie les interdits, elle découvre à quoi peuvent servir certains objets dans sa maison.

Tu dis « elle a fait cela en douce ». Un enfant de 3 ans ne calcule pas ses gestes. Margot ne savait pas qu’elle allait être grondée. Elle faisait une expérience non planifiée.

C’est difficile de demander aux parents d’être patients face aux gestes nuisibles de leurs enfants. La patience demande souvent quelques minutes pour se calmer soi-même, surtout lorsque nous sommes pressés ou stressés. Se calmer demande parfois des années d’entrainement !

Montrer ensuite ton désaccord en expliquant simplement la vraie utilisation de la crème : « Cette crème c’est pour le corps, pour nettoyer les objets on a besoin d’un torchon humide, viens, on va en chercher un »

La tante de Margot et le cours de violon n’ont rien à voir dans cette histoire.

Oui, il faut réparer le malentendu avec ta fille car le message que tu voulais lui faire passer n’a pas été très clair. Comment te sentirais-tu en lui disant dans un moment de calme : « Margot, je crois que l’autre jour tu voulais nettoyer tes jouets. J’étais furieuse parce que tu as pris la crème qui doit être utilisée seulement sur le corps. Viens, on va prendre un torchon pour le faire, maintenant tu sauras le faire comme il faut »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire