8.8.11

FAQ

Questions pratiques sur les programmes conçus par Adele Faber et Elaine Mazlish :

Pour qui ? 

Les ateliers Faber-Mazlish s'adressent à tout adulte qui vit ou qui travaille avec des enfants ou des adolescents : parents, grands-parents, personnel de garderie ou de crèche, soignants, enseignants, éducateurs, animateurs de Centre de Loisirs, agents de la ville, etc.

L'approche Faber et Mazlish s'avère très utile dans le cadre de l'accompagnement des familles dans les structures comme les Centres Sociaux, les PMI, les espaces parents de la CAF, le personnel des Mairies, le personnel de la Réussite Éducative, les assistantes sociales /assistants sociaux, les associations caritatives, les groupes d’entraide et de parole et tout autre organisme dont les équipes jouent un rôle de soutien moral, administratif, scolaire, social ou psychologique aux personnes.

Comment ? 

Une session (ou cycle) d'ateliers comporte 6, 7 ou 8 rencontres de 2h à 2h30 environ (selon le cycle choisi), espacées d'une semaine, de 15 jours ou plus, en groupe de 6 (quota minimum) participants. Le nombre maximum de participants est décidé en fonction du lieu et du cadre dans lequel le programme est proposé. Il existe la possibilité des formules "en condensé" sur 2 ou 3 journées.

Chaque rencontre offre aux participants :
- des prises de conscience sur la façon de communiquer avec nos enfants et/ou adolescents et les effets immédiats ou à long terme de ces schémas;
- des mises en situation,
- des nouvelles compétences en communication,
- et des exercices concrets qui permettent la mise en application.

Chacune de ces rencontres permet d'aborder un thème particulier, mais il existe un fil conducteur à partir de la première séance. C'est pourquoi l'idéal est d'assister à toutes les séances. Le tarif d'un cycle est calculé pour l'ensemble des séances, c'est un tarif global. S

Si vous manquez une séance, il est possible de faire un rattrapage (mais le tarif de l'atelier global ne peut pas être modifié).

Quel est l'objectif principal de ces programmes ?

L'objectif principal de l'approche Faber et Mazlish est celui de permettre aux participants d'engager une réflexion en profondeur sur leurs paroles et leurs actes, sur les conséquences et l'impact de celles-ci dans l'éducation des enfants et surtout sur la relation avec eux.


Ils permettent :
- de comprendre pourquoi certaines méthodes "ne fonctionnent pas" (le but n'étant pas l'obéissance, voir plus bas).
- d'identifier et comprendre les sources de conflit dans cette relation,
- de découvrir des façons, des compétences réellement efficaces et respectueuses au quotidien
- et d'apprendre comment mettre en place cette nouvelle approche avec les enfants / ados.

Quels sont les supports pédagogiques et comment se les procurer ?

Un cahier de travail et le.s livre.s correspondant à chaque cycle. Ce matériel est vendu séparément, auprès de l'animatrice ou sur le site d'Aux éditions du Phare :

Matériel pour "Parler pour que les enfants écoutent..." (kit complet avec le cahier et les 2 livres)

Matériel pour "Frères et sœurs sans rivalité": le cahier de travail  et le livre

Matériel pour "Parler pour que les enfants apprennent" Partie 1: le cahier de travail et le livre  


"Je suis intéressé par le prochain atelier mais je ne peux pas être présent à toutes les séances..."
 
Un cycle Faber et Mazlish répresente un processus, les rencontres sont consécutives et indissociables.
Si vous êtes très motivé.e et que vous pouvez être présent.e à la plupart des séances, vous pouvez assister à la première séance pour bien comprendre l'idée de départ et rattraper 2 séances maximum avec un autre groupe. Cependant le tarif total ne peut pas être modifié.
Je peux aussi organiser des séances sur un des sujets du cycle avec un minimum de 4 participants (PAF libre pour les personnes ayant suivi un atelier avec moi). 30€ pour les personnes ayant fait les ateliers avec une autre animatrice.
 
"Je suis responsable famille d'un Centre Social et j'aimerais faire découvrir l'approche à nos adhérents avant de planifier un cycle complet, comment faire ?"
 
Nous pouvons, bien sûr organiser une séance de découverte, une conférence ou même, pour certains sujets une séance unique telle qu'elle est proposée dans le programme complet. Dans ce cas, les participants découvrent également les supports pédagogiques en faisant les exercices sur papier libre ou à l'aide de projections de quelques exemples du contenu. Me contacter pour étudier le projet.

"Est-ce que je peux me faire rembourser une partie du tarif en cas de désistement au milieu du cycle ?" 
 
En cas de désistement au cours du cycle/session, les ateliers ne seront pas remboursés, sauf en cas de force majeure reconnue. C'est un tarif par cycle. Cependant, si votre désistement est dû à des raisons pratiques ou de santé, vous pouvez continuer la session avec un autre groupe, à une autre date, sans frais supplémentaire en fonction des places disponibles.

"Je suis très intéressée par ces ateliers mais j'ai un bébé de 3 mois que j'allaite, est-ce que je peux assister aux ateliers avec lui ?"
 
Oui, les bébés de moins de 4 à 6 mois peuvent être présents aux ateliers si vous en assumez l'entière responsabilité et si la salle ou aura lieu la session est adaptée pour cela. Toutefois, les séances sont longues, nous parlons des enfants, nous avons besoin de beaucoup de concentration. S'il pleure ou s'il a besoin d'un peu d'air, vous devez sortir de la salle avec lui pour éviter que le groupe soit déconcentré.

"Nous voudrions participer aux ateliers en couple mais nous avons un souci de garde pour nos deux enfants..."

 C'est une question très fréquente ! Lors de votre inscription, vous pouvez me donner l'autorisation de transmettre vos coordonnées à d'autres parents qui ont le même problème afin que je puisse vous mettre en contact et voir une alternative de garde ensemble. Si les ateliers ont lieu dans un Centre Socio-culturel, je peux éventuellement faire une demande de salle supplémentaire, un/e baby-sitter peut être embauché par plusieurs parents. Bien sûr à voir selon les disponibilités du lieu en question...

"Pourquoi les enfants ne peuvent pas être présents pendant les ateliers ?"

Ces ateliers et la séance de présentation s'adressent uniquement aux adultes. Les raisons principales étant focalisées sur le respect des enfants particulièrement sur le fait que nous parlons d'eux et certains peuvent être sensibles aux scénettes quand je donne des exemples ou lors des jeux de rôles.

La deuxième raison étant que si l'enfant, par sa nature d'enfant a besoin de bouger et de faire du bruit, cela peut empêcher de nous entendre. De plus que s'il vous sollicite, cela peut provoquer une sorte de frustration de ne pas pouvoir répondre à ses besoins, l'enfant peut se sentir frustré.e de ne pas avoir votre attention.. Si vous vous occupez de lui/elle, vous manqueriez ce qui est dit pendant l'atelier.

Et la troisième raison plutôt d'ordre "éthique" c'est que si j'accepte la présence des enfants cela doit être valable et applicable pour tous. Je serai ravie de pouvoir dire "ateliers pour toute la famille", malheureusement les salles ne sont pas toujours adaptées pour que chacun retrouve son bonheur de son côté... Toutefois, d'autres animatrices et moi-même travaillons régulièrement sur cette idée et sommes ouvertes aux suggestions si vous en avez...

D'autres animateurs/ices proposent des séances de 2h30 ou 3 heures, vous faites des séances de 2 heures, s'agit-il du même atelier, même contenu ? Pourquoi une telle différence ?

Oui, l'atelier et le contenu sont les mêmes (sous le titre d'ateliers ou formation Faber-Mazlish).
Pendant longtemps j'ai animé des séances de trois heures, avec une pause au milieu. Cependant, l'expérience m'a fait voir que les parents ont beaucoup du mal à s'organiser pour faire garder les enfant pendant 3 heures. Pour ceux qui payent une baby-sitter cela demande un budget. Plusieurs personnes désistent à cause de la durée des séances.
Le soir, étant le meilleur choix d'horaire pour la plupart des personnes intéressées, les ateliers commencent à 19h30 ou 20h pour donner le temps à tous d'arriver après le travail. Souvent les participants n'ont pas le temps de manger, nous grignotons toujours quelque chose pendant l'atelier, ils sont fatigués, une séance de 3h serait trop longue.
Le programme est vu dans son intégralité. Si parfois nous n'avons pas le temps de faire un exercice, tout se rattrape lors de la 7ème séance et une 8ème séance est proposée si besoin.

Questions sur le contenu :

"J'aimerais bien arrêter le climat de conflit permanent avec mes enfants mais je n'aime pas qu'on me donne de leçons sur comment les éduquer"

Les habiletés de communication ne sont pas une « méthode d’éducation » proprement dite; elles rendent la communication plus fluide, cohérente et respectueuse de chacun.e et proposent des manières d'éviter le conflit et la maltraitance. L’éducation est l’affaire de chacun (elle est liée à la transmission). Chaque participant.e aux ateliers est respecté.e dans ses idées, dans ses valeurs et dans les messages qu’il veut transmettre aux enfants et c'est surprenant de voir comment ces ateliers permettent parfois un travail profond sur le contenus de nos messages !. Cependant, les habiletés peuvent, par imitation, devenir une méthode d'éducation aussi. Nous pouvons parfois aller au-delà au sujet de l'éducation mais cela se passe en douceur, c'est un cheminement... surtout lors de rencontres entre ancien.nes participant.es.

"Et les limites dans tout ça?"

L'approche Faber-Mazlish n'est pas pour autant une « méthode de parents baba-cool », « une méthode permissive », « un truc bizarre »…
Oui, l’adulte exprime ses attentes et instaure des "limites" ou plutôt propose des repères ou un CADRE sécurisant mais cela dans un climat de respect.

"Faber et Mazlish présentent aux parents des alternatives à la punition?"

Oui, la punition est bannie mais l’enfant apprend à résoudre ses problèmes et à assumer les conséquences de ses comportements irrespectueux. La notion d'autorité est réfléchie et éclairée. Nous utilisons la notion de "coopération" car le but (encore une fois) c'est d'éviter le rapport des forces et la notion d’obéissance.

"Est-ce que ça fonctionne?"

Lorsqu’on dit « ça fonctionne », on ne veut pas dire que le comportement des enfants va être modifié d’un jour au lendemain grâce aux habiletés, ce n'est pas l'idée.
C’est un travail qui demande de la volonté et un effort de la part des adultes.
C’est un travail de reprogrammation face aux anciens schémas. C'est un PROCESSUS.
Le but fondamental est d’avoir des résultats à long terme sur l'adulte qui n'aura pas à "guérir" des blessures liées à la relation avec ses parents. L'effet immédiat est bénéfique sur l'estime de soi et l'enfant apprend à être autonome non seulement sur l'aspect pratique, aussi dans la sa pensée et ses ressentis. Lui montrer l’intérêt d'un esprit de dialogue, de coopération lorsqu'elle est indispensable. Nous ne sommes donc pas en train de manipuler les enfants pour qu’ils agissent à notre guise, nous sommes en train de les aider à penser par eux-mêmes et à devenir des adultes sûrs d’eux.

"Notre petit garçon a 2 ans 1/2, est-ce que ce n'est pas trop tôt pour faire l'atelier ?"
 
Ce n'est jamais trop tard pour assister à un atelier mais ce n'est jamais trop tôt non plus ! Votre enfant commence à parler mais il a déjà, (et cela depuis sa naissance) des sentiments à exprimer. Il s'exprime, pour l'instant, autrement qu'en parlant. Vous pouvez enrichir son vocabulaire en nommant ses sentiments, c'est une façon très efficace de lui apprendre à gérer sa frustration lors qu'il veut se faire comprendre.
 
"... le deuxième est en route, à partir de quand est-ce que c'est bien de faire
l'atelier sur la gestion des conflit frères/sœurs?"
 
Pour l'atelier "Frères et sœurs sans rivalité" je reviens à ma réponse précédente. Les habiletés pour éviter ou mieux gérer le conflit peuvent s'appliquer dès la naissance... souvent les comparaisons, les étiquettes et la jalousie commencent dès le premier jour.
 
 
"Est il possible de faire frere et sœur sans rivalité si on n’a pas fait parler pour que les enfants écoutent ?"
 
Oui, il est possible de faire le cycle "Frères et sœurs sans rivalité" sans le pré-requis de "Parler pour que les enfants écoutent..." 
Au moment de la réalisation des supports d'animation, les auteures préconisaient de faire d'abord "Parler pour que les enfants écoutent..." mais à l'époque (début des années 80), il n'y a avait pas le même engouement sur la notion de communication bienveillante que nous avons aujourd'hui et de plus en plus de parents et d'éducateurs se retrouvent avec des soucis relationnels ponctuels et dont la prise en main devient urgente. 
Personnellement, après une quinzaine d'années d'expérience dans l'animation de ces ateliers, je vois l'efficacité du cycle "Frères et sœurs sans rivalité", même quand les participants n'ont pas encore fait "Parler pour que les enfants écoutent..." Dans un même groupe on peut trouver des personnes ayant déjà participé à ce dernier ou ayant lu un ou plusieurs livres de Faber et Mazlish et c'est, évidemment un plus mais pas obligatoire pour comprendre le contenu de "Frères et sœurs sans rivalité". 
Si le moment se présente, nous faisons un bref aparté sur l'une des notions de "Parler..." , par exemple sur les compliments descriptifs, ou de l'un des autres livres d'ailleurs ! et les participants eux-mêmes nourrissent ces échanges. 
Il y a des personnes qui font d'abord "rivalité" car il y a plus d'urgence de traiter les thèmes plus focalisés sur la fratrie et ensuite ils sont motivés pour les autres programmes.
 
La discussion peut-elle être très différente en fonction de l'âge des enfants des participants ? Est-ce qu'il vaut mieux s'inscrire dans un groupe où l'âge des enfants des participants soient à peu près les mêmes ?

Contrairement à ce que l'on peut imaginer, un groupe hétérogène (par rapport à l'âge des enfants) a beaucoup d'avantages : éviter les comparaisons, se rassurer sur le fait que certains problèmes sont plutôt liés à des maladresses dans la communication et peuvent se résoudre avec les outils proposés pendant les ateliers...

Un groupe homogène (par rapport à l'âge des enfants) peut avoir comme avantages : de se focaliser sur une seule situation pendant plus longtemps car parfois elle est d'actualité pour la majorité des participants, souhaiter continuer en contact après les ateliers...


Si vous avez des questions supplémentaires, utilisez les commentaires de cette page. Elles serviront à enrichir cette FAQ.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire